L’Algérie confie à la Chine la construction d’un grand port commercial

L’Algérie confie à la Chine la construction d’un grand port commercial

talai-contra-port-tipazaLes autorités algériennes ont décidé de confier à la Chine la construction et la gestion d’un important port commercial, qui devrait prendre place au centre de l’Algérie, pour un coût de 3,3 milliards de dollars.

Le Groupe public algérien des services portuaires et deux sociétés chinoises ont paraphé dimanche dernier, un accord portant sur la mise en œuvre du projet du nouveau port commercial du Centre qui devrait prendre place sur le site d’El Hamdania à Cherchell dans la wilaya de Tipaza. Cet accord prévoit la création d’une entreprise de droit algérien constituée du Groupe public des services portuaires et les deux sociétés chinoises; China State Construction Corporation (CSCEC) et China Harbour Engineering Company (CHEC).

Basée sur la règle 51- 49 %, cette nouvelle entreprise mixte aura pour cahier de charges la réalisation des travaux d’études, la construction, l’exploitation et la gestion du port en projet, comme l’a expliqué, à l’occasion de la signature du protocole d’accord, le ministre algérien des Transports, Boudjemaâ Talai.

Selon le planning de ce projet, la création effective de cette entreprise est fixée à fin mars prochain, le temps que ses statuts soient validés par le Conseil des Participations de l’Etat (CPE) et son pacte d’actionnariat, signé.

D’après le directeur des ports au ministère algérien des Transports, Mohamed Benboushaki, le coût du financement du projet sera mis à disposition dans le cadre d’un crédit chinois à long terme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *