Plus de 2 000 migrants secourus en une journée au large de la Libye

Plus de 2 000 migrants secourus en une journée au large de la Libye

migrant-libyePlus de 2 000 migrants à bord de onze embarcations de fortune, trois navires en bois et huit canots pneumatiques ont été secourus jeudi, dans la matinée au large du territoire libyen, par des bateaux de la marine et des gardes-côtes italiens, un navire britannique et un autre espagnol.

Ces opérations de sauvetage entrent dans le cadre de l’opération navale européenne anti-passeurs Sophia et l’« Argos » de l’ONG internationale Médecins Sans Frontières (MSF).

Ces derniers temps, la fréquence des départs des côtes libyennes pour la traversée de la mer Méditerranée vers le vieux continent a baissé. Toutefois, « les gens ont besoin de fuir, même en hiver », a noté MSF qui a entamé hier jeudi, en partenariat avec Greenpeace, des opérations de sauvetage en mer Egée, entre la Turquie et la Grèce.

A titre de rappel, la moyenne des arrivées en Italie était de plus de 760 migrants par jour entre juin et août derniers. Ensuite, ce chiffre est descendu à 530 par jour en septembre et à 290 par jour le mois suivant. En novembre, il n’était enregistré plus qu’une centaine d’arrivées quotidiennes de migrants en Italie, ce qui explique certainement pourquoi il n’y avait pas eu d’opération de sauvetage depuis le début de la semaine dernière. A présent, la météo s’est améliorée après plusieurs jours de mauvais temps.

Par ailleurs, la situation en Libye reste préoccupante, le pays étant déchiré entre deux administrations parallèles tandis que le groupe Etat Islamique (EI) s’y renforce, particulièrement dans la région de Syrte.

D’après de récents chiffres du Haut commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR), plus de 894.000 migrants ont gagné l’Europe après avoir traversé la mer Méditerranée depuis début 2015. Parmi ces migrants, 144.000 rescapés y sont arrivés via l’Italie. Par contre, ajoute la même source, au moins 3.515 autres migrants ont perdu la vie cette année en tentant la même traversée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *