Grande-Bretagne : une campagne de recrutement originale pour les services de renseignement

Grande-Bretagne : une campagne de recrutement originale pour les services de renseignement

gchqLe GCHQ, le service de renseignements électroniques britannique, a lancé depuis le début de ce mois, une campagne originale de recrutement basée sur des graffitis tagués sur le pavé pour attirer les jeunes d’un quartier branché de Londres.

L’opération a été lancée à Shoreditch, un haut lieu du Street art de la capitale britannique ainsi que dans les villes de Manchester, Birmingham, Leeds et Wolverhampton, où les trottoirs ont été recouverts de mystérieuses inscriptions telles que « GCH-qui ? Offres d’emploi dans le high-tech », avec une adresse internet renvoyant vers le site du GCHQ.

Selon un porte-parole de l’organisation, le GCHQ porte un intérêt particulier à ces endroits car il pense qu’ils peuvent réunir une grande proportion de profils qu’il voudrait recruter, en l’occurrence des personnes disposant de grandes compétences techniques.

La campagne de recrutement a pris une autre dimension avec la décision du gouvernement britannique d’embaucher 1.900 employés supplémentaires pour renforcer les services de renseignements et de sécurité, dans la foulée des attentats du 13 novembre à Paris. Le niveau d’alerte antiterroriste dans le pays est au niveau de « sévère », ce qui signifie qu’une attaque au Royaume Uni est « hautement probable ».

Ce n’est pas la première fois que le GCHQ a recours à des méthodes originales pour dénicher de nouvelles recrues. En 2009 déjà, il avait lancé une campagne de recrutement de six semaines en glissant ses annonces publicitaires dans des jeux vidéo. Et en 2011, il a initié un concours consistant à trouver la clef d’un code pour recruter de jeunes talents parmi les pirates informatiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *