Allemagne : suspension de la ligne ferroviaire Munich-Salzbourg-Budapest

Allemagne : suspension de la ligne ferroviaire Munich-Salzbourg-Budapest

deutch-bahn-asile-suspension-ligne-munich-hongrieLa compagnie ferroviaire allemande « Deutsche Bahn » a décidé de suspendre sa ligne Munich – Salzbourg (Autriche) – Budapest (Hongrie) jusqu’au 4 octobre prochain, justifiant cette décision par les perturbations du trafic qu’entraînent les contrôles frontaliers relatifs à l’afflux des demandeurs d’asile.

La Deutsche Bahn a annoncé mardi, dans un communiqué, la suspension de cette liaison grande ligne entre l’Allemagne, l’Autriche et la Hongrie, précisant toutefois, que les trains régionaux vont continuer à circuler comme d’ordinaire. La compagnie ferroviaire n’a pas omis de présenter ses excuses aux voyageurs, tout en implorant leur compréhension compte-tenu du contexte actuel. C’est la première fois que la Deutsche Bahn décide une interruption pour une telle durée.

Depuis mi-septembre, les autorités allemandes ont remis en place des contrôles frontaliers alors que des dizaines de milliers de migrants affluaient sur Munich après avoir transité par les territoires autrichien et hongrois. A présent, les demandeurs d’asile sont directement accueillis au niveau de la frontière, et immédiatement répartis dans différentes localités d’Allemagne. Ce qui a donné lieu à des retards de trains de plus en plus importants et à divers arrêts du trafic ferroviaire.

Le nombre d’arrivées de migrants sur le territoire allemand via l’Autriche a beaucoup baissé depuis que les contrôles ont été réintroduits. Pour preuve, environ 7 000 migrants sont arrivés en Allemagne le week-end dernier alors que plus de 20 000 les avaient précédés au cours des deux week-ends avant. En 2015, le gouvernement allemand prévoit d’accueillir 800 000 à un million de demandeurs d’asile. Aussi, plaide-t-il pour l’instauration de quotas d’accueil européens. Une mesure à laquelle beaucoup d’Etats de l’Union Européenne (UE) à l’instar de la Hongrie sont opposés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *