Algérie : Le marché automobile en chute de 30%

Algérie : Le marché automobile en chute de 30%

importation-algerieLa contraction des importations de véhicules neufs se poursuit depuis le début de l’année en Algérie, selon un nouveau bilan du Centre national de l’informatique et des statistiques (CNIS, Douanes).

Durant les huit premiers mois de 2015, ajoute la même source, la valeur des importations de véhicules neufs a baissé de 1,06 milliard de dollars, passant à 2,395 milliards de dollars contre 3,45 milliards de dollars durant la même période en 2014, accusant un recul de 30,6% en glissement annuel.

La baisse des achats de véhicules neufs en termes de volume est de 23,58% à 215.013 véhicules de janvier à août 2015, contre 281.355 unités pour la même période en 2014. Pour le seul mois d’août 2015, la valeur des véhicules importés a chuté de 210,96 millions de dollars (- 56,41%), passant de 373,97 millions de dollars en août 2014  à 163,01 millions USD en 2015.

Au cours du même mois d’août, le nombre de véhicules importés affiche une chute libre, passant de 28.921 véhicules en août 2014, à 14.096 véhicules en août 2015, soit un fléchissement de 51,26%, selon les chiffres du CNIS.

De nombreux concessionnaires automobile ont ainsi vu leurs importations reculer, notamment la SPA Renault Algérie qui affiche une baisse de 45,23% en valeur et 35,17% en volume en huit mois, suivie par la SARL Peugeot Algérie (-17% en valeur et -9% en volume), l’EURL Saida représentant de Citroën (-53,07% en valeur et -48,08% en volume) ou DIAMAL, concessionnaire à capitaux français et représentant l’Américain Chevrolet (-85,38% en valeur et -84,22% en volume) et Toyota, qui a enregistré une baisse de 42,13% en valeur et 41,54% en volume, alors que le représentant de Volkswagen, la SARL SOVAC, a enregistré un recul de -50% en valeur et -47,9% en volume.

Par contre, les marques asiatiques présentes sur le marché algérien ont connu un mouvement inverse, avec des hausses de 1,17% en valeur et +8,01% en volume pour Hyundai Motors Algérie, ou la Sarl Nissan Algérie avec +23,79% en valeur et +33,02% en volume, et la Sarl Falcon, représentant le Japonais Mitsubishi, qui a progressé de 45,23% en valeur et de 10 % en volume. Les importations de véhicules par les différents concessionnaires se sont par ailleurs contractées au mois d’août 2015 avec une baisse de 74,24% en valeur et 79,52% en volume pour Renault, ou la SARL Peugeot Algérie dont les importations ont décliné de 81 % en valeur et de 75,5% en volume.

Selon une note du ministère de l’Industrie et des Mines, ces «statistiques interviennent dans un marché en pleine restructuration avec la mise en application progressive du nouveau cahier des charges régissant l’activité d’importation et de commercialisation des véhicules neufs».

Ces dispositions, selon le ministère, «visent à organiser et à rendre transparente l’activité de concessionnaire ; à renforcer les droits des consommateurs tant sur le plan des relations contractuelles, de garantie, de service après-vente, qu’en matière de santé et de sécurité».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *