Immigration clandestine : des découvertes macabres en série en Méditerranée

Immigration clandestine : des découvertes macabres en série en Méditerranée

macabres-mediteraneeD’après les gardes-côtes italiens, 55 corps sans vie de migrants ont été découverts mercredi sur trois embarcations en Méditerranée. Cette source a également rapporté que 3 000 migrants ont été secourus au cours de la même journée.

Selon le communiqué des gardes-côtes italiens, tout a commencé par plusieurs appels à l’aide reçus par leur centre opérationnel basé à Rome. Du coup, dix opérations de sauvetage ont été initiées en vue de secourir les migrants à bord d’embarcations en détresse dans le canal de Sicile et à proximité des côtes libyennes. Ainsi, le Poseidon, navire suédois engagé dans la mission européenne Triton, a été mis à contribution par deux fois pour sauver respectivement 130 et 439 personnes à bord de deux embarcations. C’est dans la cale de la dernière embarcation que les marins suédois ont fait une macabre découverte, en l’occurrence les cadavres de 51 migrants dont les nationalités n’ont pas été dévoilées. D’après certaines sources de presse, ces voyageurs auraient trouvé la mort asphyxiés par les émanations de gaz du moteur de leur barque. Une information qui n’a pas encore été confirmée.

En outre, le Fiorillo, bâtiment des gardes-côtes, est intervenu pour secourir 113 migrants entassés sur un canot pneumatique ; mais, un des clandestins n’a pas survécu à cette opération. De même, deux vedettes des gardes-côtes en provenance de Lampedusa ont secouru 120 autres migrants sur un autre canot, qui contenait aussi trois dépouilles de migrantes. Des navires de l’organisation maltaise MOAS et de l’ONG internationale Médecins sans Frontières (MSF) ont, par ailleurs, participé à ces opérations de sauvetage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *