Belgique : la Croix-Rouge fait son bilan

Belgique : la Croix-Rouge fait son bilan

croix-rouge-belgiqueLa Croix-Rouge de Belgique a rendu public vendredi son rapport d’activités 2014. Il en ressort que cette organisation a reçu de la part de particuliers et d’entreprises des dons à hauteur de 8 652 227 euros (9,5 millions de dollars) au cours de cette période.

Dans l’ensemble, les ressources totales de la Croix-Rouge peuvent s’élever à 92,8 millions d’euros (102 millions de dollars), dont 3 millions (4 millions de dollars) de subsides structurels, 22,4 millions (24,6 millions de dollars) pour les prestations de services et 58,6 millions (64,4 millions de dollars) de subventions publiques destinées à l’accueil des demandeurs d’asile. Ce qui est dû, en partie, aux quelque 228 772 dons et legs dont a bénéficié cette organisation.

Fort de cela, la Croix-Rouge de Belgique a eu à gérer pas moins de 32 414 transports urgents de patients au cours de l’année dernière, ce qui correspond à une moyenne de 87 interventions de ce type au quotidien. En parallèle, la même organisation a géré 27 171 transports non urgents en 2014. Ainsi, ses 57 ambulances et véhicules adaptés ont parcouru une distance totale de 819 161 kilomètres en 2014.

Par ailleurs, la Croix-Rouge a recueilli 70 000 litres de sang par le biais de 156 027 prélèvements sur plus de 100 308 donneurs volontaires et non rémunérés. Parmi ceux-ci figuraient 81 885 réguliers et 18 423 nouveaux. Pour ce faire, cette organisation a effectué plus de 3 250 collectes de sang sur 16 points fixes et 882 points mobiles.

En outre, la Croix-Rouge de Belgique a pris part à environ 70 plans catastrophe et distribué 100 tonnes de colis alimentaire et 25 850 repas en 2014. Il faut également noter que, l’année dernière, cette organisation a apporté une formation sur les gestes de premier secours à 31 884 personnes. Les18 centres en Belgique dont elle assure la gestion ont aussi accueilli 7 180 demandeurs d’asile de 87 nationalités différentes sur 17 213 personnes qui ont formulé cette demande en 2014.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *