Immigration clandestine en Méditerranée : la paix en Libye posée en solution

Immigration clandestine en Méditerranée : la paix en Libye posée en solution

renzi-obamaDe l’avis du président américain, Barack Obama, et du président italien du Conseil, Matteo Renzi, la stabilité et la paix en Libye constituent les seuls préalables pour contenir le flux des migrants en Méditerranée. Les deux autorités se sont exprimées vendredi au sujet de l’immigration clandestine via cette mer à l’occasion d’une conférence de presse à la Maison Blanche.

« La seule solution aujourd’hui est la paix (en Libye) et la stabilité des institutions », a estimé M. Renzi devant la presse et en compagnie de M. Obama en faisant allusion au flux incessant des migrants clandestins en mer Méditerranée. Le président du Conseil italien a également précisé que 91 % des migrants débarquant en Italie via le continent africain transitent par la Libye. Selon son analyse, c’est « exactement comme il y a trois ans lorsque les gens venaient de Tunisie en l’absence de stabilité dans ce pays ». Aussi, pense-t-il qu’une véritable coordination internationale est nécessaire.

En l’espace de la dernière semaine, plus de 11 000 migrants sont arrivés en Italie, à en croire ses garde-côtes. Et, des centaines d’autres continuent de débarquer. La majorité de ces voyageurs clandestins viennent d’Afrique noire. Tous relatent leur passage par divers pays avant de gagner la Libye, où ils doivent faire face à la violence des groupes armés et au stress généré par les tractations avec les passeurs. La traversée de la Méditerranée est la dernière étape de leur périple mais non pas la moins périlleuse.

D’après M. Renzi, cette situation sécuritaire doit interpeller tous les pays : « nous devons aussi avoir pleinement conscience du fait que le travail à faire concerne la Libye mais aussi toute l’Afrique et, je dirais, le monde entier », a-t-il estimé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *