France : perspectives intéressantes pour Dassault Aviation

France : perspectives intéressantes pour Dassault Aviation

dassault-aviationÉric Trappier, le président-directeur général de Dassault Aviation, a confirmé hier mercredi avoir reçu en début de semaine le premier chèque de l’Egypte en rapport avec la commande par ce dernier de 24 chasseurs français Rafale.

Avec cette commande, le Caire est devenu le premier client du Rafale à l’exportation. Trois chasseurs doivent lui être livrés dès cet été et doivent participer à la cérémonie d’inauguration de l’élargissement du canal de Suez le 5 août. Le marché de l’exportation du Rafale ne devrait pas s’arrêter en si bon chemin. Selon Éric Trappier, les efforts déployés en Inde et au Qatar devraient porter des fruits et le président-directeur général de Dassault-Aviation n’exclut pas la signature d’un contrat avec New Dehli dans les prochains mois. Le groupe aéronautique français compte pour cela sur son expérience dans le pays à qui il a déjà fourni par le passé des « Ouragan » et des « Mirage 2000 » dont deux premières unités de la version modernisée qui vient d’être achevée devraient être livrées à l’armée de l’air indienne très prochainement. Comme pour sa branche défense, les perspectives de la branche civile de Dassault Aviation sont également bonnes. Sous l’impulsion des Etats-Unis, le poumon de la reprise, et du regain d’activité en Europe, le marché de l’aviation d’affaires repart. Les prises de commandes de Falcon se sont redressées à 90 jets contre 64 en 2013.

Mais toutes ces perspectives ne sont pas encore visibles sur les performances du groupe. Celui-ci a vu son bénéfice opérationnel reculer de 29.1% à 351 millions d’euros pour un chiffre d’affaires consolidé en baisse de 19.8% à 3,680 milliards d’euros. Mais le contrat avec l’Egypte et les signes encourageants du marché présagent une année 2015 bien meilleure.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *