Pays-Bas : indemnisation des familles de victimes indonésiennes des années 1940

Pays-Bas : indemnisation des familles de victimes indonésiennes des années 1940

982394-plusieurs-milliers-indonesiens-dont-nombreuxSur décision de la justice néerlandaise, les Pays-Bas devront dédommager les veuves et les enfants d’hommes tués par les forces du même pays au cours des années 1940 en Indonésie.

Pour rappel, plusieurs milliers d’Indonésiens ont trouvé la mort au cours de la guerre qui a abouti à la reconnaissance par les Pays-Bas, en 1949, de l’indépendance de l’Indonésie. Il faut noter que parmi ces disparus, dont certains sont morts dans des conditions atroces ou au terme d’exécutions sommaires, figuraient bon nombre de civils. Ce qui explique la décision prise par la justice néerlandaise : « l’Etat néerlandais est responsable de l’indemnisation des familles indonésiennes des hommes qui ont été illégalement exécutés entre 1946 et 1949 dans les Indes orientales néerlandaises d’alors », a indiqué le tribunal de La Haye par voie de communiqué.

Avant cette décision de justice, 18 veuves et 5 enfants, soient 23 personnes, avaient porté plainte en 2012. C’était juste quelques temps après que la justice néerlandaise ait donné gain de cause aux veuves d’hommes tués en 1947. Pour la première fois dans ce type d’affaires, les juges ont reconnu aux enfants des victimes le droit d’être indemnisés. D’où la satisfaction de l’avocate des familles, Liesbeth Zegveld : « nous sommes très heureux de ce jugement, surtout parce que le tribunal a jugé que les enfants peuvent également recevoir des compensations », s’est-elle félicitée.

Les mêmes juges ont conclu mercredi que neuf des plaignantes étaient vraiment mariées à des « hommes qui ont été exécutées ». Néanmoins, les magistrats n’ont pas arrêté le montant de l’indemnisation. Quant aux autres plaignants, ils doivent apporter des preuves comme quoi ils sont bien les épouses ou enfants des victimes. Pour ce faire, le tribunal a désigné un expert.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *